En mémoire

31 août 2006 – 1er avril 2016

Doux Doux


Très chers ami, cette première photo a été prise lors de notre première rencontre, le 31 août 2006… Toute la nuit tu t’étais caché dans la haie de notre cour arrière et au matin tu es apparu… J’ai dit à ta mère: «Il y a un chat sur la terrasse, vient voir comme il est beau.» Comme tu étais affamé tu as accepté tout de suite l’assiette de thon qu’on t’a proposée… Ce fut la première et la dernière fois que tu en as mangé, tu n’en a jamais voulu par la suite…

Mais d’où venais-tu? Qui étais-tu? Tu avais ce petit collier vert au cou mais sans aucune médaille, rien… Tu semblais avoir été abandonné… opéré et dégriffé aux quatre pattes on a jamais su qui était ta famille… On a fait des démarches et mis ta photo un peu partout en espérant que tes maîtres te reconnaîtraient. On a jamais compris qu’un aussi bel et gentil animal comme toi ait pu avoir été abandonné et on t’a adopté tout de suite.

Au début on t’avait appelé Doudouce car on était certain que tu étais une chatte, mais on a été très surpris d’apprendre par le vétérinaire que tu étais un chat qui avait été opéré, et on t’a alors appelé Doux-Doux. Ton nom Doux-Doux te décrivait parfaitement car tu étais le chat le plus doux, le plus patient, le plus calme et le plus zen que j’ai connu. Et comme ton pelage et ta fourrure était douce et soyeuse tu était comme un gros toutou si doux… d’où ton nom Doux-Doux… Moi je t’appelais toujours Doux… tout court car cela t’allait tellement bien.
Tu étais notre chat-chien, fidèle et toujours présent qui venait nous accueillir à notre retour à la maison et qui nous suivait tout partout… Tu buvais au robinet et tu étais là sur le comptoir et tu attendais qu’on finisse par t’ouvrir le robinet… Tu ne disais rien, tu attendais en silence, tout en douceur et en patience… Tu te laissais “bardasser” par nos petits-enfants sans jamais aucun signe d’impatience et tu étais en tout temps et dans toutes les situations, d’un calme olympien.

En juillet 2012, tu as été attaqué par un animal et tu as été très très amoché… Mais grâce aux prodigieux talents de la Dre Marchand et de son extraordinaire équipe, amoureux des animaux comme nous, tu as été sauvé… Mais à partir de ce triste événement tu n’a jamais été le même et tu es resté avec des séquelles qui t’ont beaucoup hypothéqués jusqu’à la fin…

Cette deuxième photo je l’ai prise le matin de ton départ le 1er avril 2016… Tu étais si faible et tellement désemparé… Tu ne pouvais plus bouger, tu marchais plus et ton coeur battait tellement fort… Je t’ai donné tes dernières gâteries et tu es parti comme tu es venu… en silence et dans le calme le plus complet… Ce fut un moment tellement dur de te laisser partir, tu nous étais prêté et tu nous a été repris…

Merci Doux-Doux de nous avoir choisi, merci de ton amour, de ton exemple de sagesse et de sérénité… Merci d’avoir été notre ami et d’avoir partagé tous nos moments les plus gais comme les plus tristes…

Nous t’aimerons toujours et tu nous manqueras toujours… Comme l’a si bien écrit la si humaine et compétente Dre Marchand dans la belle carte qu’elle nous a fait parvenir, ton esprit continue sa route et nous aurons été parmi les acteurs de ton destin…

Merci Doux-Doux,

Affectueusement, tes parents adoptifs,

Michelle Malo et Gaston Hamel