En mémoire

Balzac

2007 – 2022

Balzac


Mon beau Balzac.

Mon formidable compagnon de marche, tu appréciais tellement nos longues promenades. Je ne pouvais pas discerner toutes ces odeurs qui parfois te ralentissaient, mais tu y prenais tant de plaisir, et que dire de ces “fines herbes” que tu choisissais si méticuleusement pour ensuite les mâchouiller allègrement… Je ne pouvais alors que ralentir, attendre et profiter du moment qui passait.

Tu nous manques beaucoup… Ta place est précieuse et réservée dans nos cœurs pour toujours.

Merci docteur Marchand et toute votre équipe, vous avez certainement contribué à la belle longévité de Balzac.

Nicole, Francis et Vanessa